C'est par une belle journée de Septembre que le nouvel atelier de compostage organisé par Loisirs et culture a eu lieu. Au-delà de l'intéret écologique j'ai fait la connaissance de Marie et de Jean-Luc avec qui j'ai sympatisé.

Le composteur mis à disposition par la ville de St Pierre Quiberon, installé sur un terrain plat et à même le sol se cachait derrière la cabane de jardin à l'abri du soleil.
Muni de gants, d'une fourche, d'un seau et d'une petite pelle l'aventure peut commencer...

Le premier état des lieux du composteur était encourageant : aucune odeur malodorante et la présence d'animaux démontrait que l'équilibre était bon. Nous avons démonté le composteur afin de vérifier l'alternance des éléments secs et mouillés, bruns et verts, fins et grossiers ainsi qu'une foule de micro-organismes, les bactéries puis les champignons. Bravant sa peur des araignées, Marie a pu reconnaitre le monde animal (cloportes, petits vers,...)
Cette chaîne alimentaire s'autorégule et forme un monde à part entière, le même à peu de choses près qui prolifère dans les sous bois, la cellulose et la lignine de départ aboutissent en acides humiques, support de la fertilité des sols.

A l'aide d'une fourche, la couche des nutriments et végétaux pas encore décomposés a été retirée donnant accès au beau crumble noir gorgé de vie, qui servira d'engrais naturel pour le jardin potager ou les plantes.

Le réassemblage du composteur n'a plus de secrets pour Jean-Luc. Uune taille grossière d'arbuste a été déposée au fond et, la couche non décomposée a été remise dessus ; puis un système de type lasagne vert et brun en alternance semaine après semaine remplira le composteur ainsi qu'un brassage a la fourche afin de permettre la circulation des limaces et des vers du fumier (Eisenia foetida)

Nous avons ensuite échangé sur des documents et des conseils pratiques, pour une décomposition plus rapide des déchets en faisant des petits morceaux, ou de passer au four lors d'une cuisson, les coquilles d'oeufs afin de mieux les broyer.

Un nouveau rendez-vous dans 3 mois a été pris pour suivre le bon déroulement et répondre aux nouvelles questions car le composteur reste un élément « vivant » qui doit être suivi. La récolte se fait deux fois par an suivant la quantité de déchets déposés dans un composteur.

compost400
IMG_20210913_142336
IMG_20210913_143120
IMG_20210913_163657

Recevez notre newsletter

catchme refresh
Joomla Extensions powered by Joobi